Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UPF-Be   Agenda

Union Internationale de la Presse Francophone - aile Belge - ................................................................................... . Les publicités qui apparaissent sur ce site ne sont aucunement de la responsabilité de l'UPF-Be

Vésale – À la découverte du corps humain

Publié le 19 Novembre 2014 par Roland Forrer in Musée

Sis au cœur de la ville, le « M-Leuven » (Musée de Louvain) présente des expos de qualité. Après Rogier Van der Weyden et Hieronymus Cock, voici à présent André Vésale mis à l’honneur. Rien d’étonnant, puisque le grand réformateur de l’anatomie, né à Bruxelles il y a tout juste cinq cents ans, a entrepris ses premières études au Collège des Trois Langues à Louvain avant de fréquenter la faculté de médecine à Paris. Il est ensuite revenu sur les rives de la Dyle pour y poursuivre sa formation médicale (1536) et prendra alors le risque (punissable) de voler le cadavre d’un pendu pour mieux connaître la composition du corps humain ; une pratique qu’il maintiendra lors de son séjour en Italie. En 1537 en effet, après une dissection exemplaire menée à l’université de Padoue, Vésale s’y voit confié la chaire d’anatomie et, pour illustrer ses cours, il pillera sans vergogne les cimetières avec l’aide de ses étudiants. L’opiniâtre chercheur deviendra le médecin personnel de l’empereur Charles-Quint et de son fils Philippe II avant de disparaître en 1564 lors d’un pèlerinage à Jérusalem.

La singularité de Vésale ? Il privilégie l’observation et l’expérimentation grâce à la pratique systématique de la dissection. Ce pionnier de la médecine moderne se rendait compte de l’aberration de certaines affirmations de Galien ; enseignées par routine de générations en générations, les théories du médecin grec du IIème siècle reposaient sur les connaissances anatomiques de chiens et de singes et non sur le corps humain !

Le fruit des observations de Vésale, « De humani corporis fabrica » (la structure du corps humain), paraît en latin à Bâle en 1543. Son auteur a alors 28 ans. Un exemplaire original de ce « best-seller » est exposé au M-Leuven tandis qu’une version numérique permet de le feuilleter et d’y admirer la précision des planches réalisées, pense-t-on, dans l’atelier du Titien.

Comme au temps de Vésale, le visiteur prendra place dans un théâtre anatomique (reconstitué grandeur nature) pour assister à une dissection. Mais le corps, source de connaissance est aussi passé dans l’art. L’expo suggère que si la sculpture grecque a marqué Vésale, ce dernier a influencé divers artistes, dont Rodin et Cézanne. Au gré des salles, le visiteur suivra aussi l’évolution de l’imagerie médicale au cours de ces 5OO dernières années et personne n’évitera le saisissant écorché d’un fraudeur condamné à mort en 1774 ou le sensuel homme de verre réalisé en 1930 pour stimuler une bonne hygiène de vie.

Les légendes et commentaires de l’expo sont affichés en néerlandais, anglais et français. L’intéressant catalogue paru au Davidsfonds n’existe malheureusement qu’en néerlandais (25 euros). Vous désirez en savoir plus sur le sujet ? Consultez la biographie « André Vésale » par Robert Delavaut (éd. Le Cri) ou la magnifique publication illustrée « André Vésale » autrefois parue à la Bibliothèque royale Albert Ier de Bruxelles.

Vésale - À la découverte du corps humain

Jusqu’au 18 janvier 2015

M – Museum Leuven

L. Vanderkelenstraat 28 (proche de la bibliothèque universitaire Ladeuzeplein)

Lundi, mardi, vendredi, samedi et dimanche : 11h à 18h

Jeudi : 11h à 22H

Fermé le mercredi

WWW.MLEUVEN.BE

WWW.VESALIUSLEUVEN.BE

Vésale –  À  la découverte du corps humain
Commenter cet article