Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UPF-Be   Agenda

Union Internationale de la Presse Francophone - aile Belge - ................................................................................... . Les publicités qui apparaissent sur ce site ne sont aucunement de la responsabilité de l'UPF-Be

BEGRAMOFF Gallery

Publié le 15 Juin 2014 par Union Internationale de la Presse Francophone - Aile Belge in Galeries

Exposition "NATURE" du 22 juin au 12 septembre 2014
Bryn McCONNELL & DJACK
Vernissage le 24 juin 18:00 > 21:00
www.begramoff.com
206 rue Stevin - B-1000 Bruxelles (M° S
chuman)


La galerie BEGRAMOFF a le plaisir de présenter l'exposition 'NATURE' qui associe des œuvres de Djack, sculpteur autodidacte belge dont les valeurs clés sont "Equilibre, Mouvement, Nature" et une série d'oeuvres de Bryn McConnell, jeune peintre américaine présentée par la galerie à plusieurs reprises, sur le thème 'Where Women Wear Nature'. Les œuvres présentées vibrent au même diapason ; le minimaliste des sculptures de Djack résonne à merveille avec l'abstraction des peintures de McConnell.
Djack aime ce qui bouge ; il est lui-même toujours en mouvement, avec de multiples projets en tête. Il aime aussi faire bouger le visiteur qui contemple ses œuvres, le plus souvent exposées dans des jardins, dans la nature. Dans la plupart de ses compositions, la perception change en fonction de l'angle de vision. La ligne fluide d'un cercle devient boucle, anneau ou cerceau, puis se métamorphose en cœur.
A la recherche de l'équilibre et du mouvement, Djack travaille le métal et le bois. Il aime faire naître des émotions au moyen de choses simples : une courbe, une boule qui roule ou juste un trait car le minimaliste l'a définitivement séduit. Lignes fluides ou sans tension, les sculptures de Djack apportent une nouvelle dimension aux jardins et parcs. Elles expriment une émotion, attirent le regard vers un coin oublié d'un jardin, dynamisent une promenade. En d'autres termes, ses sculptures vivent toujours en harmonie avec le jardin et ses occupants.
Djack expose essentiellement en Belgique depuis une quinzaine d'années. Né à Bruxelles en 1960, il partage son temps entre la Belgique et la Grèce.

Bryn McConnell pourrait appartenir à une catégorie de peintres dits "féministe spirituel pop" mais ses œuvres sont aussi influencées par l'art moderne que ce soit l'Expressionnisme allemand, le Symbolisme ou encore le fauvisme.
McConnell s'inspire de photographies de mode utilisées pour des campagnes publicitaires de tout genre. Elle y trouve des images archétypales, au sens de Jungian, i.e des symboles universels dont la signification est inconsciemment reconnue.
McConnell accepte et encourage même l'intervention de l'inconscient dans son mode de création. C'est ainsi qu'elle crée, à partir de publicités de Roberto Cavalli de 2011, deux peintures - “Three (Daft Punk)” and “Three (Wild Horses)”, représentant chacune un trio de femmes qui après une brève analyse, s'avèrent représenter un Archétype dans l'histoire de la religion et de la mythologie: "la déesse triple", connue dans le néo-paganisme pour représenter la jeune fille, la mère et la vieille femme. Dans les peintures de McConnell, la puissance des symboles Archétypaux de l'histoire contraste avec la nature passagère de la mode, dont les tendances changent d'une saison à l'autre et d'une année à l'autre.

Par ailleurs, les peintures de McConnell renferment une énergie considérable qui nous fait ressentir une grande liberté. La perception de cette énergie est la conséquence de l'utilisation de couleurs d'une extrême intensité ainsi que de la vivacité du coup de pinceau. On remarquera aussi que les coups de pinceau à l'intérieur et autour des sujets sont de force égale, ce qui marque la présence du personnage plutôt que sa description.
McConnell définit l'énergie comme l'esprit. Elle peint l'esprit immuable plutôt que le corps, coquille physique qui se fane avec le temps. La peinture "Balzac" est un bel exemple de cette idée. Elle s'inspire d'une photographie d'une vielle femme enveloppée dans une étole de fourrure, de Juergen Teller, qui fait référence à la sculpture célèbre de Rodin, d'abord raillée et considérée comme le grotesque, puis jugée comme oeuvre majeure du sculpteur. Car elle représente davantage la beauté spirituelle que la beauté extérieure. Sur les pas de Rodin, McConnell souligne davantage le royaume spirituel des femmes qu'elle peint plutôt que leur beauté plastique et leur élégance exprimées dans les photographies des magazines de mode.
L'ensemble des œuvres présentées sur le thème 'Where the women wear nature' a été réalisé en été 2013 alors que McConnell participait à une résidence d'artiste à la campagne ("CAMAC" – France). L'influence de l'environnement n'échappera à personne. On reconnaitra des abstractions de femme en mouvement dans la nature. Ces femmes sont fortes et exaltées, qu'elles soient seules ou en groupe, représentées la tête en bas ou presque invisibles.

McConnell a exposé en solo ou en groupe en Europe (en particulier Galerie BEGRAMOFF) et aux USA (en particulier Galerie Greenberg Van Doren, Galerie Perry Rubenstein, Galerie Frontrunner à New York). McConnell est né en 1979 à Washington et vit et travaille à New York.

BEGRAMOFF Gallery
Commenter cet article